Salaire

Un employeur doit respecter des normes de santé et de sécurité au travail ainsi que les normes fiscales et autres réglementations du travail en vigueur au Canada et au Québec. Il doit déclarer l’existence de son contrat avec un employé, ce qui protège ce dernier contre des abus potentiels. Pour connaître les mesures qui protègent un employé, il y a entre autre des organismes tels Au bas de l’échelle, et la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail.

Du salaire qui nous est offert (ce qu’on appelle le salaire « brut ») sont prélevées certaines déductions servant à financer collectivement différents services offerts par l’État (appelées « déductions à la source ») :

Ces déductions sont :

– Impôts fédéral et provincial;
– Régime des rentes du Québec (RRQ);
– Assurance emploi;
– Régime québécois d’assurance parentale (RQAP);
– Caisse de retraite (seulement chez certains employeurs);
– Assurance collective et cotisation syndicale (seulement chez certains employeurs).

Le montant, après ces déductions, qui nous est réellement versé (par chèque ou dans notre compte de banque) est appelé salaire « net ». C’est à partir de ce montant que doivent se faire tous les calculs budgétaires.

Exemple
Sur la paie d’une personne qui gagne 2580 $ par mois, qui ne paie pas de syndicat et qui n’a pas de fonds de pension, on enlève :

RRQ                           120 $
Assurance-emploi         40 $
R.Q.A.P.                      14 $
Impôt fédéral             171 $
Impôt provincial         216 $
Total de retenu         561 $
Le salaire net déposé par mois est 2019 $, bien loin du salaire brut.

Salaire minimum


Le salaire minimum varie d’une province à l’autre au Canada.

Au Québec en 2016, le salaire minimum est de 10,75 $ l’heure. Pour les employés qui ont droit aux pourboires, il est de 9,05 $ l’heure. Il existe d’autres types de rémunération pour les travailleurs saisonniers : taux au rendement, salaire majoré à cause d’une longue semaine de travail, salaire moindre que le salaire minimum, etc. Pour en savoir plus, on peut s’adresser à la Commission des normes du travail du Québec.

Impôts


Il faut produire 2 déclarations d’impôts (une adressée à Revenu Québec et l’autre à  l’Agence du revenu du Canada).  Ces déclarations sont obligatoires avant le 30 avril de l’année suivante. Même si vous ne bénéficiez pas de revenus de travail, il est important de faire ces déclarations d’impôts pour pouvoir prétendre à d’autres revenus (Allocation Canadienne pour Enfants, Soutien aux enfants, Programme Allocation-logement, Crédit de solidarité, etc.).


Oops.



Il semblerait que votre navigateur ne supporte pas cette fonction.

Appuyez sur les touches ctrl+d de votre clavier pour sauvegarder cette page dans vos favoris.

Félicitation



Votre message a été envoyé avec succès.

Oops



Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer.

Envoyer cette page à un ami