Crédit

Pour connaître les différentes sortes de contrat de crédit, veuillez consulter l’onglet Institution financière section Produits de crédit.

Pour acheter une maison, un chalet ou une automobile neuve, presque tout le monde a besoin d’avoir recours au crédit. S’il peut-être difficile d’obtenir un prêt hypothécaire pour un nouvel arrivant, le crédit à la consommation (carte de crédit, paiement différé…),, par contre, est facile à obtenir. Il suffit de répondre aux critères spécifiques d’allocation de crédit d’une institution financière. On nous sollicite pour nous offrir des cartes de crédit à la maison, par téléphone ou par courrier, devant les portes des centres d’achat, à la caisse des magasins, dans les couloirs des collèges et des universités, et même dans les coopératives étudiantes.

Un revenu annuel de 1 200 $ est suffisant pour obtenir certaines cartes de crédit bancaire ou cartes de grands magasins. On a alors accès au crédit à la consommation.

Il est loin derrière nous le temps où les gens cherchaient à se bâtir un nom solide à partir de l’épargne accumulée dès leur entrée sur le marché du travail. Maintenant, les institutions financières vendent l’idée de se faire un nom à partir de l’usage du crédit, c’est-à-dire avec l’argent qui n’est pas encore gagné. Plus question d’attendre pour satisfaire le moindre désir puisque, grâce au crédit, tout est accessible au consommateur sans délai. Mais à quel prix!

Les vendeurs de crédit dépensent des fortunes en publicité pour nous convaincre d’acheter à crédit. Ils nous courtisent continuellement pour adhérer à de nouvelles cartes ou à d’autres formes de crédit pour multiplier les accès au crédit, nous suggèrent de faire les versements minimaux sur nos cartes de crédit, et banalisent le fait de payer de l’intérêt pour les achats au quotidien. On nous vante aussi la possibilité d’avoir dès maintenant le bien souhaité. Attendre d’avoir épargné l’argent qu’il faut est devenu presque mal vu dans une société où la satisfaction immédiate du besoin règne. On en vient donc à payer de l’intérêt pour notre incapacité à attendre.

Pourtant, l’usage inconsidéré du crédit contribue à appauvrir considérablement l’utilisateur peu ou mal informé.  Il peut être lourd de conséquence et devenir un engrenage démotivant et destructeur pour l’avenir.

Bien sûr, l’usage d’une seule carte de crédit bien contrôlé et dont le solde est payé au complet à la fin de chaque mois, n’est pas problématique puisque le crédit est utilisé comme mode de paiement et non comme une source d’endettement. Cependant, l’utilisation d’une carte de crédit comme mode de paiement peut inciter le consommateur à dépenser davantage, et à un coût plus élevé.

Nos mises en garde visent tous ceux qui ont  accès au crédit à la consommation. Pour ne pas compromettre des projets de vie importants, mieux vaut l’utiliser adéquatement !

Pendant que les institutions financières et les commerces multiplient les offensives pour « enrôler » les consommateurs dans le système d’achat à crédit, nous invitons les nouveaux arrivants à porter une attention minutieuse aux rouages du crédit : son fonctionnement, les coûts, les pièges, les mythes, les conséquences…

Pour avoir un jour accès au crédit pour un achat important (automobile, équipement de travail, maison), il faut d’abord être dans une situation financière intéressante pour les futurs prêteurs. C’est donc tout à notre avantage d’avoir de bonnes habitudes budgétaires et d’épargne, non seulement pour que la vie coûte moins cher, mais pour que des plans d’avenir soient à notre portée et qu’ils puissent voir le jour.

Tout le monde peut faire crédit. Le nombre de commerçants et de fournisseurs de service qui offrent du crédit est constamment en croissance. Rares sont les endroits où on ne peut pas payer par carte de crédit. Que ce soit au petit garage du coin de la rue ou dans un grand magasin, le crédit est facilement accessible.  À titre d’exemple, plusieurs marchands font affaire avec Accord D de Desjardins, un système de marge de crédit en lien avec la carte de crédit Visa Desjardins.


Consommateur averti

Quand on nous offre du crédit, ça ne signifie pas qu’on peut le rembourser, mais seulement qu’on a la capacité de faire les paiements minimums. C’est tout !

Oops.



Il semblerait que votre navigateur ne supporte pas cette fonction.

Appuyez sur les touches ctrl+d de votre clavier pour sauvegarder cette page dans vos favoris.

Félicitation



Votre message a été envoyé avec succès.

Oops



Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer.

Envoyer cette page à un ami