Perte de pouvoir d’achat et appauvrissement

Le crédit à la consommation permet d’obtenir immédiatement un bien ou un service. Il faut rembourser ce prêt dans les semaines, mois ou années à venir. Un tel remboursement à court ou long terme augmente le prix d’achat total à cause des intérêts qui s’ajoutent au coût de l’achat.  Il s’agit donc d’une perte de pouvoir d’achat et le montant déboursé en intérêt aurait pu servir à d’autres dépenses.

Utiliser le crédit à la consommation et ne faire que les paiements minimums appauvrit le consommateur car il ne paie que les intérêts. Les intérêts enrichissent les institutions financières qui font, année après année, des milliards de dollars de profits.

Outre les formes de crédit conventionnel, il existe du crédit qui s’adresse aux personnes déjà très endettées ou à faible revenu et aux prises avec des difficultés financières. On appelle cela « 2e ou 3e chance au crédit ». La stratégie est simple, elle consiste à prêter à des taux d’intérêt élevés et sur une longue période. Les paiements hebdomadaires ou aux deux semaines ne sont pas très élevés et donnent l’illusion que ce n’est pas cher et que ça vaut la peine ! Mais le crédit est alors le plus oûteux disponible sur le marché. Avec les frais de crédit, les taux d’intérêt peuvent atteindre 57 % !


Il ne faut jamais perdre de vue qu’utiliser le crédit à la consommation c’est payer demain des dépenses faites hier.

Il se peut qu’aujourd’hui ou demain des besoins imprévus importants surviennent.

Ainsi, un grand usage du crédit dans les mois passés peut compromettre la réalisation de projets stimulants et peut avoir des conséquences désastreuses sur la qualité de vie actuelle.

Oops.



Il semblerait que votre navigateur ne supporte pas cette fonction.

Appuyez sur les touches ctrl+d de votre clavier pour sauvegarder cette page dans vos favoris.

Félicitation



Votre message a été envoyé avec succès.

Oops



Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer.

Envoyer cette page à un ami