Assurance privée pour les médicaments

Pour diminuer les coûts du régime public, la loi oblige toute personne qui peut avoir accès (par son emploi) à une assurance médicale privée, à y souscrire et à y inscrire ses enfants et son conjoint. Si on a une assurance privée, on ne peut être couvert par l’assurance publique pour les médicaments.

Par contre, même avec une assurance privée, les rendez-vous chez les médecins généralistes ou spécialistes du système public de santé, ainsi que les examens, traitements et opérations effectués dans ce réseau demeurent couverts par l’assurance-maladie publique.

En cas de perte d’emploi, cependant, il faut faire les démarches pour s’inscrire au régime public d’assurance médicaments du Québec.

Oops.



Il semblerait que votre navigateur ne supporte pas cette fonction.

Appuyez sur les touches ctrl+d de votre clavier pour sauvegarder cette page dans vos favoris.

Félicitation



Votre message a été envoyé avec succès.

Oops



Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer.

Envoyer cette page à un ami